« Nous devons nous préparer au pire » a déclaré le ministre sur les ondes de la radio nationale. Et d’ajouter  » 17 wilayas ont été touchées par l’épidémie du Coronavirus, pour le moment. Interrogé sur l’éventualité de décréter un « confinement obligatoire », M. Benbouzid a estimé que cette « prérogative » est l’apanage du président de la République.

Rappelons que dans de telles circonstances, le respect des mesures de précaution, notamment le confinement à domicile, revêt une importance capitale, voire vitale.