Décès de Gaid Salah : Marine Le Pen craint des « troubles politiques » en Algérie

Marine Le Pen, présidente du parti d’extrême droite, Rassemblement National (ex-Front national), a réagi à l’annonce du décès du chef d’Etat-major, Ahmed Gaid Salah, en craignant « des troubles politiques et sociaux en Algérie ».

 

La mort du chef d’état-major de l’armée Gaid Salah, homme fort du régime algérien, laisse craindre des troubles politiques et sociaux en Algérie », a écrit Marine Le Pen dans un tweet publié cde lundi 23 décembre 2019 sur son compte.

Se basant sur le principe de précaution, elle propose de « suspendre tous les accords facilitant l’immigration en provenance d’Algérie ». Pour rappel, le chef d’Etat-major, Ahmed gaid Salah, est décédé dans la nuit de dimanche à lundi à l’hôpital militaire d’Ain Naadja, suite à une crise cardiaque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *