Manifestations nocturnes en réponse à la lettre de Bouteflika

La grogne populaire ne tarit pas en Algérie. Des centaines de citoyens sont sortis ce soir dans plusieurs localités à travers le pays dès l’annonce officielle du dépôt du dossier de Adelaziz Bouteflika au niveau du Conseil constitutionnel. Des rassemblements ont notamment lieu à Alger, Tizi-Ouzou, Béjaia, Guelma, Boumerdes et Bordj Bou Arreridj. Les manifestants expriment leur colère à la suite de cette nouvelle.

Le froid et la nuit tombée n’ont pas découragé les milliers d’Algériens venus crier leur mécontentement après la lettre adressée par Abdelaziz Bouteflika au peuple algérien.

À l’est du pays, à Guelma, Sétif, Constantine, Bordj Bou Arreridj et Skikda entre autres, les manifestants sont sortis en grand nombre afin d’afficher leur ras-le-bol du système en place. Certaines sources nous affirment également que la capitale Alger vit des manifestations nocturnes similaires.

Même constat en Kabylie. À Béjaïa et Bouira, des centaines de personnes se sont rassemblés pour dire non à la « continuité » et dénoncer le régime. Plusieurs vidéos de ces manifestations sont échangées sur les réseaux sociaux. À Tizi-ouzou, ce sont les étudiants de l’Université Mouloud-Mammeri qui sont sortis marcher dans les rues de la ville et faire entendre leur message.

Rappelons qu’en ce samedi 3 mars, le Président Abdelaziz Bouteflika a adressé une lettre au peuple algériens, s’exprimant sur sa candidature à la prochaine élection présentielle d’avril 2019 et promettant qu’il ne mènerait pas son mandat à terme s’il est élu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *