Ouyahia agite l’épouvantail du chaos pour tenter de dissuader les algériens de manifester (vidéo)

C’est avec l’arrogance qu’on lui connait que le premier ministre Ahmed Ouyahia a réagi aux manifestations pacifiques qui se déroulent partout en Algérie depuis vendredi dernier, lors d’une intervention à l’APN.

Lors d’une séance de réponses aux questions des députés ce jeudi, Ahmed Ouyahia a soutenu, avec toute la froideur qu’on lui connait, que le mouvement de la rue ne réglera rien. Hué par plusieurs députés, ce dernier a levé son verre d’eau pour boire une gorgée, en attendant que l’orage passe.

Selon toute vraisemblance, Ahmed Ouyahia ne fait pas partie des adeptes du proverbe qui dit « Comparaison n’est pas raison ». Dans son intervention, il a touché l’exemple de la Syrie, autrement dit, l’épouvantail du terrorisme et du chaos pour dissuader les gens qui manifestent pacifiquement contre le système et le régime en place de redescendre dans la rue.

«Les marches en Syrie ont commencé par des fleurs et se sont terminées par le sang. Nous ne voulons pas le chaos dans notre pays», a-t-il proféré.

M. Ouyahia a, en suite, fait allusion à un «mouvement de haine qui est mené contre Bouteflika. « Serait-ce son passé ? Son passé est clean. Son parcours ? Son parcours est jalonné de réalisations, de sacrifices pour servir son pays», lance-t-il.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *