Des journalistes arrêtés à Alger

Les éléments de la police ont procédé à l’arrestation de plusieurs journalistes algériens lors de leur rassemblement ce jeudi 28 février place de la Liberté à Alger.

Des journalistes algériens de plusieurs médias, écrits et audiovisuels, se sont rendus sur la place de la Liberté à Alger-Centre pour défendre la liberté de l’expression et de la presse. Ils contestent la censure dont est victime la presse, et protestent contre la candidature du chef de l’État Abdelaziz Bouteflika. Ces journalistes ont scandé : « la presse, libre et démocratique », « la presse est l’enfant du peuple » et « libérez nos collègues ».

Les forces de la police ont empêché la tenue du rassemblement . Les journalistes ont profité l’occasion pour exprimer leur colère face au mutisme et la couverture inexistante des manifestations historiques qu’a connues le pays, notamment ces derniers jours, contre le cinquième mandat et la « continuité » que soutient le gouvernement en place.

Ces arrestations n’ont pas manqué de faire réagir certains partis politiques, dont le Front des forces socialistes (FFS), qui a publié un communiqué pour dénoncer ces réactions « violentes et brutales » et appeler ses militants à « participer massivement et à œuvrer à la préservation du caractère pacifique des manifestations politiques et populaires ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *