Takfarinas en tournée en Algérie du 11 au 20 août 2018

Le retour de l’enfant «prodige»

Pendant six soirées, à pleins poumons, comme au combat, il racontera l’Algérie et le monde. Pour des raisons multiples, les spectacles de Takfarinas sont des événements. Ils suscitent plus que de l’intérêt. Ils provoquent le désir de voir et de savoir. Des curiosités qui dépassent le spectacle même.

Entre Takfarinas et son public, c’est une longue histoire d’amour. Une histoire qui date de plus de 40 ans et qui a encore de beaux chapitres devant elle. L’ artiste, en effet, est en studio pour préparer son nouvel album prévu pour le début de l’année 2019.

Il interrompt ses enregistrements le temps de saluer artistiquement son public. Pour cette tournée, Takfarinas, comme à son habitude, s’est entouré des meilleurs. Notamment son manager Salah Bekka. Celui-là même qui, depuis 28 ans, travaille avec des artistes de renommée internationale et organise les salles les plus prestigieuses d’Europe et d’Algérie.

S’il est connu pour son intransigeance professionnelle, jusqu’ à irriter les non rompus aux exigences, il voue un respect de tous les instants aux artistes qu’il a accompagnés. «C’est vrai, on peut tout dire d’eux, sauf qu’ils sont communs.

Chacun avec sa personnalité est exceptionnel. Travailler avec eux est très enrichissant, notamment sur le plan humain. Mais autant ils sont différents, autant ils convergent sur un point nodal : le talent».

Revenant à la tournée de Takfarinas, Salah Bekka tient à rendre hommage à l’ONDA, à sa tête, Monsieur Bencheikh, qui «fait un remarquable travail en direction des artistes. Mes interlocuteurs au niveau de cette institution, notamment Mahdi Mahnaoui, pour ne citer que lui, sont d’une disponibilité et d’une compétence à saluer et à encourager».

Cette tournée ne sera pas faite seulement d’Algérie, car avec Takfarinas, l’Algérie a aussi beaucoup d’universel.
Il saura encore une fois non seulement captiver l’attention, mais aussi mettre son public en situation active en le faisant participer de la voix et du geste. Heureux donc ceux qui seront devant lui.

 

El Watan

 

Programme :

Le 11 août : Béjaïa (stade scolaire) Entrée gratuite
Le 13 août : Oran (théâtre de verdure). Entrée gratuite
Le 15 août : Constantine (Esplanade centre culturel) Entrée gratuite
Le 17 août : Alger (Esplanade Riadh el Feth) Entrée gratuite
Le 19 août : Aokas (stade) Entrée payante. Concert à caractère humanitaire.
Le 20 août : Tigzirt ( Espace Louni)
Entrée payante : 1500 DA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *