Tamanrasset, Guelma et Oum El-Bouaghi: Les pluies diluviennes font cinq morts et un disparu

Les dernières précipitations qui se sont abattues sur plusieurs wilayas du pays (Tamanrasset, Guelma, El Tarf, Khenchela, Jijel, Oum El-Bouaghi et Souk Ahras) ont été fatales pour cinq personnes noyées dans les crues des oueds alors qu’une autre est toujours portée disparue.

Les intempéries enregistrées depuis la fin de la semaine dernière ont ainsi coûté la vie à deux jeunes femmes (17 et 19 ans), emportées par les crues des vallées de la ville frontalière de Tin Zaouatine dans la wilaya de Tamanrasset. Un jeune homme et deux filles avaient été repêchés, samedi soir, par la Protection civile dans la région de Tankaghali et les recherches se poursuivent pour retrouver une autre personne emportée par les crues près de la même région. Notons que les pluies diluviennes qui se sont abattues sur plusieurs régions, durant les dernières heures, y compris les deux régions d’Ain Guezzam et Tin Zaouatine ont été l’origine des crues de plusieurs oueds.

Par ailleurs, le communiqué de la direction générale de la Protection civile indique pour sa part, le repêchage du corps d’un homme, âgé de 65 ans, emporté par les eaux d’un oued au lieu-dit Mechtat Bou Athmane, commune d’Oum El-Bouaghi. La même source rapporte qu’un homme, âgé de 32 ans, est décédé foudroyé par le tonnerre au village Chichate, commune de Bouchegouf, dans la wilaya de Guelma. Trois familles cernées par les eaux pluviales à l’intérieur de leur domicile sis au village Aïn Lahma, commune de Babar, dans la wilaya de Khenchela, ont été secourues par les pompiers. A signaler que trois personnes qui se trouvaient à bord de deux véhicules légers, cernées par les eaux d’un oued en crue au village Islisekine, commune de Abalessa, dans la wilaya de Tamanrasset, ont été également sauvées par les éléments de la Protection civile. L’effondrement d’un plafond d’une habitation à la cité 600 logements, dans la même commune, a fait un blessé léger, traité sur place par les secouristes.

Dans le même contexte, plusieurs opérations d’épuisements et de pompage des eaux pluviales ont été effectués par les services de la Protection civile de la wilaya de Souk Ahras à travers plusieurs quartiers des communes de Souk Ahras, Sadrata et Taoura sans faire de victimes. Les mêmes opérations se poursuivent au niveau de la commune d’Ain Guezzam.

Devant l’ampleur de cette catastrophe naturelle, le gouvernement a décidé d’envoyer sur place une commission ministérielle mixte en collaboration avec les secteurs concernés dans la wilaya de Tamanrasset. « Suite aux dernières perturbations météorologiques qu’a connues la wilaya de Tamanrasset, et à la demande du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, il a été décédé de dépêcher une commission ministérielle mixte en collaboration avec les secteurs concernés», a indiqué, samedi, un communiqué du département de Bedoui. La situation est telle que des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP) sont intervenus, durant ces deux derniers jours, dans la wilaya déléguée d’Aïn Guezzam, victime d’inondations, pour assister les citoyens touchés et désenclaver les routes, selon le communiqué du ministère de la Défense nationale, rendu public samedi dernier.

 Moncef Wafi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *