La fièvre aphteuse fait grimper le prix du mouton de l’Aïd

Une seule question préoccupe, si ce n’est torture l’esprit de nombreux algériens qui se demandent si le budget d’un citoyen lambda sera à la hauteur du prix du mouton de l’Aïd.

A deux semaines de l’Aïd el- Adha, les prix des moutons connaissent une hausse sensible.

Un constat relevé par des ménages algériens qui ont fait un tour hier au marché de bestiaux de Boudouaou dans la wilaya de Boumerdès. Plusieurs personnes restent réticentes et ne veulent pas acheter le mouton de l’Aïd maintenant. ils préfèrent attendre la dernière semaine en espérant que les prix vont baisser.

Ainsi, les ménages sont,encore une fois, mis à rude épreuve à l’occasion de l’Aïdel-Adha. Les prix des ovins stimulés par l’épidémie de fièvre aphteuse  ont flambé. Les prix varient d’un mouton à un autre. Selon certains témoignages, le prix du mouton au marché de Boudouaou a frôlé les 110.000 DA. Les éleveurs se justifient : »Cette hausse est due à l’augmentation de l’alimentation du mouton (foin, orge…) sans compter les médicaments vétérinaires nécessaires pour la santé ovine ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *