Les Algériens dépensent de l’argent pour un visa “Schengen”qu’ils n’obtiennent pas!

L’expert en Informatique, Athmane Abdellouche a fustigé les pratiques du site électronique “VFS Global” qui reçoit les demandes de visa de long séjour pour la France.

Outre la difficulté d’y accéder après tant de tentatives, le demandeur de visa se retrouve une fois le site lui donne accès devant une page dite “error ” (erreur), ce qui l’oblige d’essayer d’accéder à nouveau et il n’aboutit pour la plupart du temps qu’après minuit.

Pour Athmane Abdellouche, la chose la plus reprochable est que le site n’empêche pas de choisir un nouveau type de visa malgré une première inscription sur le site “Visa France”, ce qui fait perdre d’argent aux demandeurs ayant choisi par erreur un autre type de visa sur le site “VFS Global” et ce après acquittement des frais de dossier qui sont de 3.750 dinars.

L’expert a expliqué que lors d’accès pour demande de rendez-vous pour un visa de court séjour (touristique) auprès du site “Visa France”, après avoir ouvert un compte et rempli un formulaire des renseignements et après validation des renseignements, une copie du formulaire écrit en trois pages sous forme “PDF” lui sera délivrée, ainsi qu’un récépissé attestant l’inscription de sa demande dans le système “Visa France”, accompagné d’un numéro identifiant et d’un code-barres.

En bas du document, vous trouvez une liste des documents à fournir le jour de dépôt. Ainsi, le postulant aura à imprimer un bordereau de paiement auprès du site de “Visa France”, celui confirmant le paiement des frais de l’examen de la demande (3.750 DA) et ce via une agence agréée du Crédit populaire algérien (CPA).

De l’avis de l’expert, ce montant est prélevé de manière opaque, car le demandeur de visa, une fois les premières démarches sont achevées, il lui est également demandé de créer un deuxième compte sur VFS Global. Quand il choisira un nouveau type de visa, autre que celui de court séjour choisi sur le premier site, le deuxième site ne l’empêche nullement de choisir un nouveau type, sachant qu’il ne soit pas mentionné sur la confirmation remise par VFS Global le type du nouveau visa choisi qui diffère du premier.

Abdellouche se demande ,en effet, sur l’utilité de création de deux bureaux distincts pour la demande de visa en Algérie, ce qui facilite à ses yeux le pillage de l’argent des Algériens de manière illégale, ce qui est répréhensible par la loi.

Selon lui, il a fallu que le développeur de ce programme tienne en compte les renseignements introduits par le postulant auprès du site “Visa France” de sorte qu’il maintienne le même numéro identifiant sur le site “VFS Global” ainsi que le même type de visa sélectionné. “C’est ainsi que l’on empêche l’arnaque”, a-t-il insisté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *