FIOFA: « Jusqu’à la fin des temps » de Yasmine Chouikh décroche le prix « Wihr d’or »

ORAN- La onzième édition du Festival international d’Oran du film arabe (FIOFA) a pris fin mardi soir, en présence du secrétaire général du ministère de la Culture, Ismail Oulebcir et des figures marquantes du cinéma algérien et arabe.

Le long métrage « Jusqu’à la fin des temps » de la réalisatrice Yasmine Chouikh a décroché le prix « Wihr d’or ». Le prix du jury a été décerné au film « Wajib » (Devoir) de la réalisatrice palestinienne Anne Marie Jasser.

Le Marocain Azelarab Alaoui a remporté le prix du meilleur réalisateur pour son film « Douar El Boum ». Le prix du meilleur scénario est revenu à l’Egyptien Haithem Debbour dans le film « Photocopie ».

Le prix du meilleur rôle féminin a été attribué à l’actrice tunisienne Amira Chebli dans le film « Tunis by night », alors que celui du meilleur rôle masculin a été décerné aux Palestiniens Mohamed et Salah Bekri.

Dans la catégorie des courts métrages, le prix du « Wihr d’or » a été décerné au film « Chahn » du réalisateur Karim Rahbani du Liban et celui du jury au  film « Raqsat el fadjr (Danse de l’aube) de la réalisatrice Tunisienne Amina Nedjar.

Le film documentaire « Taam el ismint » (Goût du ciment) du réalisateur syrien Zyad Kelthoum a été proclammé meilleure oeuvre dans sa catégorie où le prix du jury a été décerné au documentaire « La bataille d’Alger, un film dans l’histoire » du réalsiateur algérien Malek Bensmail. Le prix « Panormama du court métrage » n’a pas été attribué eu égard au niveau des oeuvres proposées, selon le jury.

APS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *