Permettre aux consommateurs d’importer des véhicules de moins de 3 ans

Permettre aux consommateurs d’importer des véhicules de moins de trois ans.

 

Tout au moins, de manière temporaire. C’est ce que propose comme solution la Fédération algérienne des consommateurs  FAC pour faire face à la spéculation qui règne dans ce marché.

 

Pour son président, Zaki Hariz, il est nécessaire de lutter contre les spéculateurs et les intermédiaires illégaux. Ces derniers, explique-t-il, exploitent la situation économique que connaît le marché des véhicules neufs en Algérie.Les spéculateurs et les intermédiaires illégaux causent des préjudices considérables aux intérêts matériels et moraux des consommateurs. Ces derniers affichent de jour en jour leur mécontentement à travers les plaintes que reçoivent les organisations représentant les consommateurs. Montage automobile: Le ministère doit “enquêter” sur les prix de “sortie d’usine”, en attendant l’équilibre entre l’offre et la demande.

Le président de la FAC en appelle également à l’intervention du gouvernement pour la prise d’autres mesures. Il suggère, dans ce sens, le plafonnement les marges bénéficiaires ou les prix des véhicules. Tout au moins, jusqu’à ce que le marché se stabilise et arrive à un équilibre entre l’offre et la demande.

La FAC invite, enfin, les intervenants dans le montage des véhicules au respect des cahiers des charges. Mais aussi à augmenter la production et les taux d’intégration afin de garantir la transition de la phase d’importation vers la production locale sans charges supplémentaires à supporter par le consommateur.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *