La France rend hommage au gendarme “tombé en héros”

a mort en “héros” de l’officier de gendarmerie Arnaud Beltrame, tué avec trois autres personnes par un terroriste, suscitait samedi une vive émotion en France, tandis que l’enquête cherchait à cerner les raisons du passage à l’acte de l’assaillant.

Radouane Lakdim, un Français d’origine marocaine de 25 ans, s’était présenté vendredi comme “un soldat” du groupe jihadiste État islamique (EI), qui a peu après revendiqué les attaques.

Lors de cette prise d’otages, un lieutenant-colonel de 45 ans s’est livré à la place d’une femme que l’assaillant avait pris comme “bouclier”, a rapporté samedi une source proche du dossier.

Grièvement blessé par l’assaillant, Arnaud Beltrame a succombé samedi à ses blessures et sa mort suscitait émotion et hommages. Il est “tombé en héros” et mérite “respect et admiration”, a déclaré le président Emmanuel Macron.

  « Merci »

La grande mosquée de Paris, à l’unisson des représentants musulmans, a salué son “courage” et “son engagement”.

Il “savait certainement qu’il n’avait pratiquement aucune chance” et “il n’a pas hésité une seconde”, a souligné son frère Cédric Beltrame sur RTL. Marié sans enfants, Arnaud Beltrame devait se marier religieusement cette année.

Les drapeaux et étendards de la gendarmerie étaient en berne samedi. Et les habitants de la région affluaient pour déposer fleurs ou bouquets devant le Super U de Trèbes, fermé, et la caserne de gendarmerie de Carcassonne.

Arrivée avec un bouquet de roses blanches portant l’inscription “Merci”, une habitante, Marie-Claire Castel, a appelé à un “hommage national”. “C’est un héros (…) il a sauvé des vies”, a-t-elle confié, très émue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *