France : Brigitte Bardot s’en prend aux algériens

L’ancienne actrice française Brigitte Bardot, devenue depuis la fin de sa carrière au cinéma militante pour les droits des animaux, s’en est virullement prise aux immigrés installés en France, parmi lesquels les algériens.

Dans un entretien accordé au magazine français d’extrême droite Valeurs Actuelles à l’occasion de la publication de son livre « Répliques et piques », Brigitte Bardot s’en est ainsi virullement prise aux immigrés installés en France et issus pour la plupart des pays maghrébins, dont l’Algérie. « J’ai été élevée dans l’honneur, le patriotisme, l’amour et le respect de mon pays. Quand je vois ce qu’il est devenu, je suis assez désespérée. Quand je constate ce qu’ils ont fait d’un pays dont la richesse intellectuelle, la qualité du langage, de l’écriture, la primauté en matière d’architecture, de mode, d’élégance, de patrimoine rayonnaient dans le monde entier, ça me déprime » a-t-elle déclaré.

« Je ne peux plus les voir, les islamistes. Que pratiquement partout en France on voie des burqas, c’est inadmissible. Qu’ils se conduisent comme ils veulent dans leur pays d’origine, mais qu’ils ne nous imposent pas des coutumes, des pratiques, des discriminations d’un autre âge : la France, ce n’est pas ça. » a-t-elle ajoutée.

Brigitte Bardot n’a également pas épargné l’Union Européenne, appelant à la sortie de la France de cette organisation comme l’a fait le Royaume Uni il y a quelques années. « Il faut en sortir. Bruxelles nous casse les burnes. ». Concernant le cas spécifique de l’Algérie et des algériens établis en France, Brigitte Bardot a déclaré qu’elle ne s’est pas « battue contre l’Algérie française pour accepter une France algérienne. ». « Je ne touche pas à la culture, à l’identité et aux coutumes des autres. Qu’on ne touche pas aux miennes. » a-t-elle dit.

Pour rappel, le magazine Valeurs Actuelles, issu du courant politique de l’extrême droite française, s’était déjà attaqué à l’Algérie il y a quelques mois. Le magazine avait brossé un portrait sombre du pays et de ses habitants, notamment la jeunesse. « Les algériens sont les rois de la débrouille, ils habitent des bidonvilles, mangent des pierres, sucent des racines, se lavent avec du sable » avait écrit le magazine français dans un dossier consacré à l’Algérie et intitulé « la bombe algérienne ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *